Les pratiques de dévotion

Le rituel

La dévotion aux bonnes fontaines suit un rituel précis.

Se rendre auprès de la fontaine désignée n'est pas suffisant pour guérir : la fontaine est en effet toujours incluse dans un parcours rituélique qui comprend divers éléments : croix, rochers ou chapelles.

Il faut cheminer entre ces éléments dans un ordre et un sens précis, emprunter un véritable circuit où il est nécessaire de toucher, de s'agenouiller devant tel ou tel des éléments du parcours.

Une "recommandeuse", "tireuse de part ou de saints" indique la fontaine et le parcours à emprunter.

Souvent, il est d'usage d'effectuer ce parcours seul, en silence, à des moments précis de la journée, en récitant des prières.

Suivant les fontaines, des ablutions sont recommandées, on laisse à proximité de la fontaine des ex-votos, pour plus d'efficacité.

Suivant les maux que la fontaine guérit, on laissera dans son eau des épingles à cheveux, ou des pièces de monnaie pour la remercier, ce qui s'observe encore de nos jours.

Les Ex-votos

Les ex-votos sont des objets, souvent des vêtements, des épingles à cheveux, bigoudis, couche d'enfants pour les hommes et pour les animaux on trouve des touffes de poil, des jougs, des chaînes.

Ces objets sont souvent accrochés aux croix, aux arbres qui sont proches de la fontaine.

Ces ex-votos ont été en contact physique avec le malade, et ils sont placés en contact physique avec la fontaine, garantissant un lien de nature magique entre le malade et l'eau thérapeutique.

On trouve par exemple à Cussac, près des fontaines Saint-Jean, un arbre votif, protégé, aux branches duquel sont accrochées des chaussures, chaussettes.

Ces ex-votos peuvent servir d'indice : leur présence en grand nombre indique que la fontaine est toujours fréquentée. L'état de détérioration des ex-votos peut donner des pistes quand à la périodicité des fréquentations.

Petite annonce

Recherche témoignages de personnes fréquentant les bonnes fontaines et/ou des guérisseurs. Laisser un message. Merci